Les explications pédagogiques pour informer les Martiniquais

 

Les explications pédagogiques pour informer les Martiniquais

 

L’Atelier de la responsabilité du RDM poursuit son action pédagogique auprès des populations en expliquant objectivement les avantages que peut tirer la Martinique du changement statutaire et de l’évolution institutionnelle que les élus Martiniquais des deux collectivités - Conseil général et  Conseil régional- ont approuvé en Congrès le 18 décembre dernier.  

 

Pierre Suédile et Alain Linise, secrétaires généraux adjoints du RDM ont rencontré mercredi dernier des élus du Conseil municipal du Diamant et samedi soir, la population du Carbet, invités à mieux comprendre les enjeux des changements proposés par les élus Martiniquais et à relayer ces résolutions vers le plus grand nombre « pour leur apporter les éclairages qui dissiperont les ténèbres et la peur que certains s’évertuent à créer ».

 

Y a-t-il danger pour les Martiniquais d’adopter le régime de l’article 74 alors que les acquis sociaux demeurent intégralement et que le statut de région ultrapériphérique n’est absolument pas remis en cause ? La Martinique sera-t-elle autonome ou aura-t-elle plus d’autonomie dans les compétences qu’elle aura demandées ? Pourquoi changer de statut et pourquoi chercher une évolution institutionnelle ? Et puis qu’est ce que cela veut dire tout cela ?...

 

Autant de questions qui ont été posées aux intervenants qui ont pris soin de créer un diaporama pédagogique autour duquel s’engage le débat et les explications qui lèvent les préjugés et « clarifient le projet de développement cohérent et responsable de la Martinique au sein de la république, précise Pierre Suédile.

 

La maîtrise du foncier, la maîtrise de l’activité professionnelle et la maîtrise de l’emploi sont autant de compétences déjà inscrites dans la constitution, « que les élus pourront obtenir de l’Etat et qui sont de nature, comme le permet l’article 74, à répondre efficacement aux préoccupations du peuple Martiniquais ajoute Alain Linise.

 

L’auditoire a exprimé son étonnement du silence qui avait été organisé autour de ces enjeux lors du référendum de 2003, alors que la question de la collectivité unique avait été clairement posée aux Martiniquais. Le RDM a donc décidé d’informer tous les Martiniquais par des échanges et des rencontres animés par l’Atelier de la Responsabilité créé par Claude Lise.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site