La crise de l'UAG

Face à la crise grave que vit actuellement l’UAG

Nous reconnaissonsque la demande des Guyanais pour une Université de plein exercice prévue à l’horizon 2020 est totalement légitime. Cependant l’accélération du processus par la Ministre de l’Enseignement Supérieur, sans aucune concertation ni avec la Présidente, ni avec les élus de l’UAG  se met en place en dehors du statut d’établissement public autonome de l’UAG et ne pourra que nuire à son fonctionnement.

Par ailleurs nous sommes convaincus que la meilleure solution dans cette situation est la préservation des trois pôles universitaires avec la mise en place d’une gouvernance partagée et d’un renforcement de l’autonomie de chacun des pôles dans leur gestion financière, administrative et pédagogique. C’est ce qui permettra à notre université de disposer de formations variées et compétitives, d’avoir des enseignants et enseignants-chercheurs de qualité et de rayonner tant dans la Caraïbe que sur le Continent Sud Américain.

Jocelyne SABINE Secrétaire Générale adjointe du RDM

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site