an lot balan pou matinik

 

An lot balan pou Matinik vansé !

 

 

En 1946, le peuple martiniquais revendique que cessent la misère et l’exploitation dont il est victime.  Très tôt, les députés Aimé CESAIRE et Léopold BISSOL ont souligné les limites et les dangers de la départementalisation.  Durant cette période, les travailleurs martiniquais ont dû se battre pour arracher des conquêtes sociales. Cependant la départementalisation régie par l’article 73 a abouti aux faillites économiques et sociales d’aujourd’hui : chômage massif, dilapidation et empoisonnement des terres, cherté de la vie ...

 

Tan fè tan, tan kité tan !

 

A la suite de nombreuses rencontres publiques, les élus martiniquais adoptent un projet de développement économique pour le pays, basé sur le Schéma Martiniquais de Développement Economique (SMDE) et l’Agenda 21. En décembre 2008 et en juin 2009, réunis en Congrès, les élus proposent au peuple martiniquais de nouvelles perspectives de développement économique, social et culturel fondées sur l’article 74 de la Constitution garantissant, dans la République française et l’Union européenne, la défense des intérêts des Martiniquais.

 

Ansanm, annou pran douvan avan douvan pran nou !

 

Tout en maintenant le régime d’égalité actuel, en particulier en matière de protection sociale, cette évolution institutionnelle et statutaire va nous permettre de : 

 

- Conserver les compétences de la Région et du Département au sein d’une collectivité nouvelle et autonome assurant la conduite de politiques plus efficaces

- Promouvoir à compétences égales, l’emploi des Martiniquais

- Préserver nos terres et nos ressources naturelles

- Favoriser l’accès des petites entreprises aux marchés publics

- Garantir le contrôle des prix

- Elaborer et mettre en œuvre une véritable politique de l’Education, de la Culture et du Sport prenant en compte nos réalités et notre identité

 

 

Lézanset goumen pou libèté, lézansien bat pou légalité

Jòdi annou maré ren-nou pou laresponsabilité !

 

Tous au grand rassemblement citoyen

Dimanche 18 octobre 2009,  à 9h

Stade Georges Gratiant du Lamentin

 

Vini kouté,  Kouté pou tann, Tann pou konprann !

 

 

Rassemblement Martiniquais pour le Changement

Bâtir le Pays Martinique (BPM) - Conseil National des Comités Populaires (CNCP) – Rassemblement Démocratique pour la Martinique (RDM) - Parti Communiste Martiniquais (PCM) - Mouvement Populaire Pilotin (MPP)- Mouvement des Démocrates et Ecologistes pour une Martinique Souveraine (MODEMAS) - Parti pour la Libération de la Martinique (PALIMA) - Vivre à Schoelcher - OBJECTIF 74 – Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) -  Marthe VELAYOUDON (C. Régionale) – Jean Philippe NILOR (C. Régional / C. Général) - Josette MASSOLIN (C. Régional) - Noé MALOUDA (C. Général) - Christiane BAURAS (C. Général) - Marlène CHANTEUR (C. Général) -  Nestor AZEROT (Maire) – Gilbert EUSTACHE (Maire) – Eugène LARCHER (Maire) – L.Louison CLEMENTE (Maire) – A. JEANNE ROSE (Maire) - C. A. MENCE (Maire) - Garcin MALSA (Maire) – Alfred MONTHIEUX (Maire) – Raphaël MARTINE (Maire) –  Pierre SAMOT ( Maire) – Joachim BOUQUETY (Maire) - Ange LAVENAIRE (Maire) - Marcellin NADEAU (Maire) – Lucien VEILLEUR (Maire) - Claude LISE (Pr du Conseil général, Sénateur) -Alfred MARIE JEANNE (Prt du Conseil général, Député) …

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site